27/06/2013

Le handicap et l’état de santé, premières causes de discrimination en France selon le rapport annuel du Défenseur des droits

Blog, APF, Association, Délégation, Délégation de Grenoble, Antenne de Vienne, Ressources, Manifestation, ni Pauvre, ni Soumis, Grenoble, 38, Handicap, Handicapé, Personne Handicapée, Isère, Avenue Marcelin Berthelot, social, Association des Paralysés de France, DD38, LoisirsC’est aujourd’hui que le Défenseur des droits, Dominique Baudis, rend public son rapport annuel. En 2012, le handicap et l’état de santé ont représenté pour la première fois les premières causes de discrimination en France (25,9 %) dans les réclamations qu’il a enregistrées. Les difficultés liées à l’origine passent en deuxième position (22,5 %).

En ce qui concerne le handicap, ce sont les questions et contestations relatives à l’emploi qui dominent. Mais plutôt les problématiques d’évolution de carrière et de maintien dans l’emploi que celles du recrutement comme auparavant. Arrivent ensuite les biens et services, le logement, les services publics et l’éducation. « Cette augmentation des saisines dans le domaine du handicap s’explique selon moi par le fait que les associations de personnes handicapées ont bien sensibilisé et informé leurs adhérents sur leurs droits et leur possibilité de saisir le Défenseur », analyse Dominique Baudis*. L’augmentation des saisines en matière de santé serait, quant à elle, due à la mise en place d’un numéro dédié du Défenseur des droits facilitant les démarches de recours ainsi qu’à la difficulté récurrente de l’accès au dossier médical.


100 000 demandes d'intervention ou de conseils

Au total, plus de 100 000 demandes d’intervention ou de conseils ont été traitées en 2012 par le Défenseur des droits. 82 % des règlements amiables qu’il a engagés ont abouti favorablement. Mais son rôle ne s’arrête pas là. Se revendiquant « garant rigoureux et attentif de la citoyenneté de tous », il a également émis plusieurs avis et recommandations. Notamment, en matière de handicap, sur l’allocation de retour à l’emploi et l’accès des enfants handicapés aux activités périscolaires et extrascolaires. Et, depuis le début de 2013, le rappel des objectifs de la loi de 2005 en matière d’accessibilité et les conditions de détention des personnes handicapées. Estelle Nouel - Photo Sébastien Le Clézio

* Retrouvez l’interview de Dominique Baudis dans Faire Face de juillet/août.

Les commentaires sont fermés.