06/02/2014

Handicapé agressé à Fontaine : les trois adolescents mis en examen

Les trois adolescents suspectés d’avoir filmé et mis en ligne l’humiliation qu’ils avaient infligée à un jeune homme de 18 ans, déficient mental, dimanche dans un parc de Fontaine près de Grenoble, ont été présentés ce mercredi à un juge des enfants, à l’issue de leur garde à vue. Le garçon de 14 ans qui semble avoir été le plus virulent et qui aurait pris l’initiative de publier la vidéo sur sa page Facebook, a été mis en examen pour « violences volontaires en réunion et sur personne vulnérable » ainsi que pour « diffusion de l’enregistrement d’images relatives à la commission d’une atteinte volontaire à l’intégrité de la personne ». Laissé libre sous contrôle judiciaire, il a été placé dans un foyer, en dehors du département de l’Isère, avec interdiction de sortie de 20 h à 7 h, interdiction de rencontrer la victime et les autres mis en cause et l’obligation de suivre un scolarité ou une formation.


 

 

 

L’adolescent de 15 ans suspecté d’avoir également malmené la victime a été mis en examen pour « violences volontaires en réunion sur personne vulnérable » ; Egalement laissé libre sous contrôle judiciaire, il a été provisoirement placé dans un foyer près de Grenoble mais devrait être ensuite confié à l’un de ses proches. Lui n’a plus le droit de se rendre à Fontaine et aussi interdiction de sortir entre 20 h et 7 h et de rencontrer la victimes et les autres suspects. Il doit, lui aussi suivre une scolarité ou une formation.
Enfin, le jeune homme de 16 ans, suspecté d’avoir filmé la scène à laquelle il a assisté sans y participer, a été mis en examen pour « complicité de violences volontaires en réunion sur personne vulnérable». Il a, lui aussi été laissé libre sous contrôle judiciaire avec interdiction de rencontrer la victime et les autres parties en cause, obligation de suivre une scolarité ou une formation et devra rester consigné chez lui de 20 h à 7 h.

La ministre déléguée aux personnes handicapées a rencontré les parents de la victime

Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée en charge des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion, s’est rendue ce mercredi après-midi à l’institut médico-éducatif (IME) de Tullins où séjourne le jeune homme déficient mental, victime d’une agression qui a été filmée et postée sur le net.
Elle a expliqué qu’elle n’était pas venue voir le jeune handicapé qui « se repose actuellement » (bien que très légèrement blessé, il est en effet toujours hospitalisé). Elle s’est, en revanche, brièvement entretenue avec ses parents.
« Je tenais avant tout à rencontrer l’ensemble de l’équipe de l’IME qui s’occupe de ce jeune homme pour voir ce qu’on peut lui proposer, maintenant, et comment l’accompagner au mieux dans les semaines et les mois à venir ». Saluant un établissement exemplaire qui « avait fait exactement ce qu’il devait faire », elle a précisé que ce jeune adulte rentrait tous les week-end dans sa famille et "qu’on réfléchissait aux dispositions à prendre pour assurer sa protection".

Source : le dauphine libéré

Les commentaires sont fermés.