18/03/2015

Le “mono” qui s’adapte au handicap

Philippe Pouchkine, enfant du pays de Val-d’Isère, prodigue depuis plus de 20 ans des cours de ski. Pas n’importe lesquels. Il encadre des skieurs ayant un handicap, physique ou mental. Pour Philippe, plus qu’un métier, c’est une raison d’être, une passion inscrite dans ses gênes. « J’ai toujours voulu rendre ce service, je ne sais pas pourquoi, c’est comme ça », commence-t-il. Lorsque nous l’avons rencontré, il encadrait Raphaël, un jeune autiste de 10 ans. « Ça fait trois ans que je suis Raphaël. Au début, il ne savait pas du tout skier. J’étais obligé de skier avec des sangles pour le retenir dans la pente. Aujourd’hui on descend la piste Mangard sans problème. Il m’emmène parfois sur les bords de pistes. C’est incroyable les progrès qu’il a faits. »

Source : ledauphine.com


Un véritable confort pour les parents

Pour les parents, c’est un véritable confort de savoir qu’en venant aux sports d’hiver, il existe des solutions pour leur enfant ayant un handicap. Gilles, le papa, se réjouit de ces cours. « Ça fait plaisir, il a énormément progressé. Au départ, c’était un peu compliqué, maintenant il suit Philippe presque partout. Je pensais que ça allait être beaucoup plus long. C’est très bien qu’il y ait ça à Val-d’Isère. » On trouve de nombreuses écoles, en station, qui proposent des cours adaptés, notamment en ski assis pour les personnes à mobilité réduite.

Philippe, moniteur à l’ESF, enseigne un ski dynamique à des élèves ayant un handicap. Son engagement va plus loin. Possédant une maison d’été dans la Creuse, il souhaite créer un centre d’accueil pour personnes handicapées en vue de leur offrir la possibilité d’exercer un métier.

Les commentaires sont fermés.