• Le “mono” qui s’adapte au handicap

    Imprimer

    Philippe Pouchkine, enfant du pays de Val-d’Isère, prodigue depuis plus de 20 ans des cours de ski. Pas n’importe lesquels. Il encadre des skieurs ayant un handicap, physique ou mental. Pour Philippe, plus qu’un métier, c’est une raison d’être, une passion inscrite dans ses gênes. « J’ai toujours voulu rendre ce service, je ne sais pas pourquoi, c’est comme ça », commence-t-il. Lorsque nous l’avons rencontré, il encadrait Raphaël, un jeune autiste de 10 ans. « Ça fait trois ans que je suis Raphaël. Au début, il ne savait pas du tout skier. J’étais obligé de skier avec des sangles pour le retenir dans la pente. Aujourd’hui on descend la piste Mangard sans problème. Il m’emmène parfois sur les bords de pistes. C’est incroyable les progrès qu’il a faits. »

    Source : ledauphine.com

    Lire la suite

  • Le salaire minimum ne permet pas de vivre dignement en France, selon l’Onpes

    Imprimer

    L’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale (Onpes) a évalué les besoins de différents ménages « pour une participation effective à la vie sociale ». Ses conclusions rejoignent les enquêtes de l’Insee : pour joindre les deux bouts en France, le salaire minimum (1 136 nets/mois) ne suffit pas. Un célibataire doit gagner 1 424 €, un couple avec deux enfants, 3 284 €.

    Comment vivent les trois millions de salariés au Smic en France ? Mal ! Pas une révélation mais une confirmation, en espèces sonnantes et trébuchantes, qu’apporte le 9e rapport annuel de l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale (Onpes) sur les « budgets de référence », rendu public vendredi 7 mars. Le salaire minimum (1 136 € net par mois) ne permet pas de vivre dignement. Il manque, à la fin du mois, au moins 300 € dans le porte-monnaie pour y parvenir.

    Source: Faire-Face.fr

  • Sécurité routière, le spot qui dérange

    Imprimer

    Le dernier spot de la Sécurité routière montre les difficultés que rencontrent les victimes de graves accidents de la route. Le film divise les personnes handicapées.

    « Combien de temps allons nous continuer à croire que 100 blessés graves par jour ce n’est pas si grave que ça ? (…) Que réparer les corps peut suffire à réparer les vies ? » La voix off démarre sur le plan d’une voiture roulant à ville allure dans un tunnel. Un homme se réveille sur un lit d’hôpital. Puis des images de personnes handicapées s’enchaînent. En centre de rééducation, ou chez elles, seules ou avec leurs proches. La couleur des images est grise, les visages fermés, les regards des enfants d’une tristesse déchirante…

    Source: Faire-Face.fr

  • Un numéro d’urgence pour les femmes handicapées victimes de violences

    Imprimer

    Afin de lutter contre les violences envers les femmes handicapées, l’association Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir (FDFA) lance un numéro d’appel inédit en France : Écoute Violences Femmes handicapées.

    Viols ; agressions sexuelles, verbales ou psychologiques ; maltraitance… Les femmes en situation de handicap sont bien souvent très démunies face aux violences qu’elles subissent. Comment oser avouer les attouchements répétés d’un soignant ? Que faire face à un conjoint qui vous vole vos clefs pour vous priver de sorties ou d’un collègue de travail qui vous insulte ?

    Source: faire-face.fr

  • Vend de fauteuil électrique

    Imprimer

    Vend fauteuil électrique BORA ( invacare) en très bon état

    Vous pouvez joindre cette personne au 04.76.46.22.89