Social - Page 4

  • Plus d'un million de bénéficiaires AAH : quels profils ?

    Au 31 décembre 2015, près de 31,1 millions de personnes (adultes et enfants) sont couvertes par au moins une prestation versée par les caisses d'allocations familiales en France métropolitaine et dans les départements d'Outre-mer, représentant 47% de la population française. Selon les chiffres publiés en juin 2016 par la CNAF (newsletter l'e-ssentiel n°164, en lien ci-dessous), les Caf ont versé plus de 70 milliards d'euros de prestations directes sur l'ensemble de l'année 2015. Près de 11,8 millions de foyers sont concernés. Par rapport à décembre 2014, cet effectif est en baisse de 0,2%. Mais cette évolution est différente selon le type de prestation versée. On observe une baisse du nombre d'allocataires dans la catégorie de la petite enfance (- 4,3%) mais une hausse dans celle de la solidarité et de l'insertion (+3,7%), qui concerne en partie les personnes handicapées.

     

    Pour lire la suite de l'article: handicap.fr

  • Handicap : Laura crée une asso pour les mamans

    Johan a 5 ans. Diagnostiqué autiste syndromique, il a souffert d'une anoxie (manque d'oxygène) à la naissance. À cause de lésions cérébrales, il présente des difficultés d'apprentissage et des troubles du comportement. Depuis ses premiers jours, il est suivi par de nombreux spécialistes, grâce à la bienveillance de sa mère, Laura-Julia Fiquet. « Johan est un petit garçon câlin et sensible. Il commence à peine à parler mais nous avons notre propre langage », raconte-t-elle. À 30 ans, Laura-Julia s'occupe seule de son fils. Infirmière, éducatrice, intendante… Comme d'autres mères d'enfants handicapés, la jeune femme multiplie les casquettes depuis des années pour prendre soin de lui le mieux possible. « Je suis devenue maman de façon extrême, confie-t-elle. La perception du monde qui m'entoure a changé. Dès la sortie de la maternité, j'étais engagée, viscéralement, dans une lutte sans merci contre l'apparition du handicap ».

    Pour lire la fin de l'article : handicap.fr

  • Handicap : Laura crée une asso pour les mamans

    Johan a 5 ans. Diagnostiqué autiste syndromique, il a souffert d'une anoxie (manque d'oxygène) à la naissance. À cause de lésions cérébrales, il présente des difficultés d'apprentissage et des troubles du comportement. Depuis ses premiers jours, il est suivi par de nombreux spécialistes, grâce à la bienveillance de sa mère, Laura-Julia Fiquet. « Johan est un petit garçon câlin et sensible. Il commence à peine à parler mais nous avons notre propre langage », raconte-t-elle. À 30 ans, Laura-Julia s'occupe seule de son fils. Infirmière, éducatrice, intendante… Comme d'autres mères d'enfants handicapés, la jeune femme multiplie les casquettes depuis des années pour prendre soin de lui le mieux possible. « Je suis devenue maman de façon extrême, confie-t-elle. La perception du monde qui m'entoure a changé. Dès la sortie de la maternité, j'étais engagée, viscéralement, dans une lutte sans merci contre l'apparition du handicap ».

    Pour lire la suite de l'article : Handicap.fr

  • Une nouvelle carte trois en une pour les personnes handicapées

    À partir du 1er janvier 2017, la carte mobilité inclusion va remplacer les cartes de priorité, d’invalidité et de stationnement. De plus, sa fabrication ne sera plus assurée par les MDPH. Le gouvernement en attend un raccourcissement des délais de délivrance.

    Le portefeuille des personnes en situation de handicap va s’alléger… Pour une bonne raison, cette fois ! Le Sénat a adopté, jeudi 28 avril, un amendement au projet de loi pour une République numérique créant la carte mobilité inclusion. Elle remplacera la carte de priorité, la carte d’invalidité et la carte européenne de stationnement. Et son format sera plus pratique. De la taille d’une carte de crédit, elle sera deux fois moins grande que les cartes actuelles, en papier, a expliqué Ségolène Neuville, la secrétaire d’État aux personnes handicapées.

    Pour la suite de l'article : faire-face.fr

  • La prime d’activité sera compatible avec la pension d’invalidité

    François Hollande vient d’annoncer que les personnes handicapées en emploi percevant une pension d’invalidité ou une rente accident du travail ou maladie professionnelle seront désormais éligibles à la prime d’activité. Tout comme l’étaient déjà les allocataires de l’AAH.

    Plus de six mois que les travailleurs handicapés en emploi percevant une pension d’invalidité ou une rente d’accident du travail ou de maladie professionnelle (AT-MP) attendaient que le gouvernement statue sur leur sort. Ils seront éligibles à la prime d’activité, a assuré François Hollande en clôture de la Conférence nationale du handicap, jeudi 19 mai. Cette annonce va mettre fin à la différence de traitement existant actuellement entre les salariés ou les indépendants bénéficiant de l’allocation adulte handicapé (AAH) et ceux touchant une pension d’invalidité ou une rente AT-MP. Les premiers peuvent en effet prétendre à la prime d’activité quand les seconds en étaient jusqu’alors privés.

     

    Source: faire-face.fr