délégation de vienne

  • Mondial de l’auto : le Link & Go, le véhicule autonome du futur

    blog,apf,blog apf,association,délégation,délégation de grenoble,délégation de vienne,ressources,manifestation,grenoble,38,handicap,handicapéDe l’extérieur, ce qui frappe c’est l’accessibilité du Link & Go, notamment comparé à la Google Car qui s’inscrit dans une thématique similaire. Les portes avant et arrière pivotent à l’opposé, libérant ainsi un vaste espace pour embarquer. Dommage cependant, même si le Mondial de l’automobile est un salon généraliste, que le modèle exposé n’est pas été doté d’une rampe, histoire de le démontrer pleinement…


    Ce qui le distingue se trouve toutefois dans ses entrailles avec le système Drive-by-wire. Ce dernier remplace toutes les liaisons mécaniques entre le volant et la liaison au sol, rendant ainsi le poste de conduite entièrement électrique. L’embrayage manuel et le recours à des pédales deviennent superflus et piloter se fait manuellement.
    Quant au toit, il accueille un ensemble de caméras et de guides laser. Son rôle ? Permettre au véhicule de transporter son ou ses passager(s) de manière autonome.

    Source: Faire-Face

  • Vieillir avec un handicap : l’inquiétant avenir des plus de 40 ans

    35% des foyers abritent une personne handicapée âgée de 40 ans ou plus, selon une récente enquête. Cette population est marquée par une plus grande précarité.

    « La population des personnes vieillissantes en situation de handicap ne doit pas être considérée comme marginale. » C’est même le sentiment inverse qui ressort à la lecture de l’étude réalisée auprès de 10 000 ressortissants des organismes de retraite complémentaire, Agirc et Arrco. 35% des foyers abritent une personne handicapée âgée de 40 ou plus ! Un chiffre stupéfiant par son ampleur mais « raccord » avec la résultats de l’enquête Handicap santé de 2008 : selon la Drees et l’Insee, 9% des personnes de plus de 40 ans bénéficient d’une reconnaissance administrative du handicap.

     

    Suite sur Faire-Face.fr

  • Transports : Le coût global ne peut pas être un obstacle à la mise en accessibilité pour le Conseil d’Etat !

    logo-apf-bouge-les-lignes.jpgLe Conseil d'Etat vient d’estimer dans une décision rendue le 22 juin qu'une collectivité territoriale ne pouvait se prévaloir d’un coût global élevé pour ne pas mettre en accessibilité les réseaux de transports publics.
    En effet, pour le Conseil d’Etat, une collectivité doit justifier au cas par cas « pour les différents points d'arrêts, d'obstacles techniques impossibles à surmonter, sauf à procéder à des aménagements d'un coût manifestement disproportionné ».
    L’APF qui a accompagné le recours en Conseil d’Etat du plaignant, M. Olivier Bouret, se félicite de cette décision qui va dans le sens de la liberté fondamentale des personnes d’aller et de venir !
    L’APF se félicite en outre qu’une telle plainte d’un usager des transports ait été reconnue recevable !

    Lire la suite