04/07/2016

Les patients ALD passent au tiers payant

Les professionnels de santé peuvent, depuis le 1er juillet, proposer le tiers payant aux patients atteints d’une affection longue durée pour les soins liés à leur pathologie chronique. Mais ils n’y seront obligés qu’à compter du 1er janvier 2017.

Allez-vous devoir continuer à sortir votre carnet de chèques chez le médecin ? Si vous êtes atteint d’une affection longue durée, sans doute pas. À partir d’aujourd’hui, 1er juillet, ces patients pourront se voir proposer par les professionnels de santé une dispense d’avance de frais pour les soins liés à leur pathologie chronique. Idem pour les femmes enceintes. Autrement dit, ces assurés sociaux n’auront plus à les régler avant d’être remboursés par leur caisse d’Assurance maladie : le médecin sera payé directement par la Sécurité sociale. Vous devrez toutefois continuer à régler les éventuels dépassements d’honoraires. Le tiers payant est déjà pratiqué dans 66 % des cas pour les ALD par les généralistes et 76 % par les spécialistes.

 

Pour la suite de l'article: faire-face.fr

Les commentaires sont fermés.