• Des familles dénoncent les pratiques illégales des MDPH

    Imprimer

    Les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) ne respectent pas de nombreuses dispositions légales censées permettre un réel échange avec les familles. Ni les délais légaux pour l’instruction des dossiers.

    « Votre MDPH respecte-t-elle la loi ? » Pas vraiment, à en croire l’enquête menée par quatre associations et collectifs sur les Maisons départementales des personnes handicapées : « Les résultats sont globalement décevants. » Près de 1 900 familles de personnes autistes ou atteintes de troubles cognitifs ont répondu au questionnaire mis en ligne par Autisme France, Egalited, TouPI et Dys nos droits. Leurs réponses soulèvent « plusieurs points d’alerte ».

     

    Pour lire la suite: faire-face.fr

  • Tous les passagers handicapés ne peuvent pas voler de leurs propres ailes

    Imprimer

    L’agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) vient d’adopter un nouveau texte sur le transport des passagers handicapés. Une interprétation erronée a laissé croire que tous les passagers handicapés pourraient bientôt voyager en avion sans être accompagnés. Il n’est en rien.

    Toutes les personnes handicapées vont-elles vraiment pouvoir « prendre l’avion en toute autonomie » ? Autrement dit, sans être accompagnées. L’information a été diffusée par des médias belges et français sur la base d’un communiqué de presse du Belgian Disability Forum (BDF). Mais elle est erronée. La méprise vient de « notre lecture trop positive » de l’annexe II à la décision 2016/004/R adoptée fin janvier par l’agence européenne de la sécurité aérienne (AESA), reconnaît Olivier Magritte, le coordinateur du BDF, interrogé par Faire Face.

    Pour lire la suite: faire-face.fr

  • L’Agefiph rabote ses aides

    Imprimer

    À partir du 1er avril, l’Agefiph va sévèrement diminuer le montant de ses aides à l’alternance, à l’insertion professionnelle et à la création d’activité. Le Fonds adapte son offre à la baisse de ses recettes.

    Jusqu’à – 52 % ! Le montant de nombreuses aides financières accordées par l’Agefiph va sérieusement baisser ce 1er avril. Exemple : l’employeur faisant signer à un travailleur handicapé un contrat de professionnalisation de dix-huit mois ne touchera plus que 3 000 € contre 6 000 € jusqu’alors. « Nous devons trouver le bon équilibre entre un niveau d’aide suffisamment incitatif et la nécessité de réaliser des économies pour faire face à la baisse de nos ressources », justifie Hugues Defoy, directeur du Pôle métier à l’Agefiph.

     

    Pour lire la suite : faire-face.fr

  • Picto travel, un moteur de recherche pour trouver des lieux accessibles

    Imprimer

    Hébergements, restaurants, loisirs, transports, Picto travel propose 6 367 lieux en France triés en fonction de leur localisation et du handicap.

    Vous cherchez un restaurant à Nantes ? Une station de métro parisienne ? Un hébergement à Bordeaux ? Picto travel pourrait bien vous faciliter la vie. Ce moteur de recherche s’adresse aux personnes en situation de handicap. Il permet de dénicher un lieu accessible en France parmi les 6 367 endroits répertoriés. Parmi cette liste figurent les 5 200 adresses bénéficiant du label Tourisme et Handicap. Le site propose six catégories différentes : hébergement, activité, commerce, restauration, service et transport.

     

    Pour lire la suite faire-face.fr

  • 808,46 : 81 centimes de plus pour l'AAH au 1er avril 2016

    Imprimer

    Les prestations familiales et sociales versées par les Caisses d'allocations familiales, prime d'activité, RSA ou allocation adulte handicapé, seront revalorisées de 0,1% au 1er avril 2016, a annoncé la Cnaf le 22 mars 2016. La Base mensuelle des allocations familiales (Bmaf), qui sert à calculer la plupart des prestations familiales (Allocations familiales, Allocation de rentrée scolaire, Prestation accueil jeune enfant...) est revalorisée de 0,1%, passant de 406,21 euros à 406,62 euros, précise la Caisse nationale d'allocations familiales. Cette revalorisation vient en complément de celle qui a lieu chaque année au 1er septembre et avait, en 2015, fait passer le montant de l'AAH de 800,45 à 807,65 euros.

    Pour lire la suite de l'article : handicap.fr